AccueilHôtelsRésidencesVillasLa CorseTransports CorseLes bons plansNos circuitsCatamaran en CorseClubs

La Corse

Accueil > La corse
Puce hôtelier Corse Côte Orientale Puce hôtelier Corse Golfe de Porto Puce hôtelier Corse Bastia - St Florent - Cap Corse
Puce hôtelier Corse Balagne Puce hôtelier Corse Grand sud Puce hôtelier Corse Corse intérieur
Puce hôtelier Corse Valinco Puce hôtelier Corse Tiuccia - Cargèse Puce hôtelier Corse Golfe d'Ajaccio

Situation de la Corse


La Corse est l'une des grandes îles de la Méditerranée, on dit qu'elle est une montagne dans la mer, avec plus de 1000km de côtes (dont certains fonds peuvent aller jusqu'à 2 500m) et quelque 120 sommets à une altitude comprise entre 2 000 et 2 700m, elle honore son nom Île de beauté par la luminosité, les contrastes et l'intensité des paysages qu'elle offre. D'une superficie de 8 748m², elle est distante de la Provence d'environ 160km, 82km la séparent de la Toscane et 12km de la Sardaigne. Le sable parmi les plus fins, les rivières naissant des montagnes, la diversité des paysages, la richesse d'une flore et d'une faune protégées, (par la présence entre autres, du premier parc naturel régional à la fois terrestre et marin), ses multiples sentiers de randonnée ancestraux, font de la corse une île où la découverte est permanente, où le plaisir est à portée de main, où la poésie vous accompagne à chaque pas... une visite s'impose !

Son Climat


Quelques chiffres…Plus de 2700 heures de soleil par an. Température moyenne, de 29° pour l'air et 25° pour l'eau, en août. + de 20° pour l'air et + de 17° pour la mer en moyenne annuelle.
Ici chaque micro-région a son propre climat, mais un fort ensoleillement, une luminosité exceptionnelle ainsi qu'un nombre de jours de pluie limité, en sont les dominantes générales. L'île connaît trois climats principaux : méditerranéen maritime dans les vallées, méditerranéen de montagne et de haute montagne. Le littoral offre un été particulièrement chaud, que l'automne et le printemps se contentent de tempérer. L'hiver, de décembre à mars, y est étonnamment doux. A l'intérieur de l'île, tout change à mesure que l'on s'élève en altitude : l'été sec et chaud est assorti de nuits souvent fraîches, et L'hiver présente un véritable aspect alpin, avec un froid rigoureux et un enneigement permettant la pratique des sports d'hiver.
Jan Fév Mars Avril Mai Juin Juil Aout Sept Oct Nov Déc
Air 13.2 13.8 15.1 17.6 20.8 24.6 27.5 27.7 25.4 21.8 17.4 14.5
Eau 13 13 13 14 17 20 24 25 23 21 18 15


Son Relief et sa végétation


Le relief de l'île impressionne toutes les personnes qui la découvrent pour la première fois. L'arrivée en avion permet de comprendre ce qualificatif de l'île : Une Montagne dans la mer. De nombreuses plages de sable fin bordent les vallées dont les sommets en amont culminent souvent à plus de 2000 mètres, bordés de torrents, cirques ou lacs glaciaires.
De là naît un contraste saisissant et une profondeur qui inspire la liberté. Le couvert végétal, forêt ou maquis, partout présent, participe également à cette diversité. En effet, les forêts offrent un couvert très riche qui décline ses couleurs au rythme des saisons : diverses variétés de chênes : vert, liège ou pubescent typique de Méditerranée, le hêtre et le pin Lariccio, l'aulne de corse, les genévriers et le sapin peuplent les collines et montagnes de l'île. La multitude de paysages, les contrastes saisissants de la nature, la luminosité unique, font de cette île un lieu de découverte et d'enchantement permanent.
Napoléon Bonaparte Ajaccio

Un peu d'Histoire


Les côtes de Corse se sont constituées 3 Millions d'années avant J.C, alors que les montagnes centrales se relèvent. Le témoignage de la présence humaine est attesté vers 6000 av JC et, de nombreuses traces de cette présence peuvent être visitées aujourd'hui dans les différents sites préhistoriques du territoire. Depuis les Torréens, qui ont laissé les vestiges des statues menhirs, en passant par l'antiquité, qui a vu l'invasion des grecs et des romains, jusqu'à la christianisation dont les églises romanes témoignent de l'importance, la Corse a été, durant toute son histoire, envahie par les peuples méditerranéens voisins.

Gênes reste l'envahisseur qui a laissé le plus de témoignages architecturaux, puisque la Corse est restée sous sa domination durant 2 Siècles jusqu'aux Révolutions de Corse qui vont engendrer l'élection de Pasquale Paoli, général de la nation, et la rédaction de la première constitution élaborée avec Rousseau. Puis la Corse devient française à cause d'une mauvaise situation économique de Gênes. L'Assemblée Nationale déclare la Corse comme faisant partie intégrante de la nation en 1789 juste après la révolution. La période Napoléonienne voit l'île rassemblée en un seul département.

Le 19° siècle est une période pré-industrielle qui permet le premier service de bateaux à vapeur reliant la Corse au continent ainsi que la construction de la route Bastia/Ajaccio, et celle d'une ligne de chemin de fer. Au 20°siècle, la pauvreté pousse à l'exil des milliers d'insulaires qui s'engagent dans l'armée ou intègrent l'administration des colonies. L'île verra plus de 20 000 jeunes gens tués durant la première guerre mondiale, cela creuse un déficit démographique qui, associé à l'exil, accentue le déficit démographique encore existant aujourd'hui, puisque l'île ne compte que 250 000 habitants.
Pascal Paoli à Corte
Haut de page